Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 09:04

 

 

Voir la ferme à la radio,

C'est désormais possible ici  !
(voir dans les archives si cela ne s'affiche pas sur la page)

 

http://farm9.staticflickr.com/8091/8470913488_52d30f46b0.jpg

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 13:55


Après les nids de poule sur la route
Les dos d’âne en plein bourg
Les chiens assis sur les toits
L' œil de bœuf sur les portes et le bœuf dans la crèche
Après les canards laquais et les porcs de plaisance
Les souris sur le tapis
Les boas autour du cou et les chats d'Iran
J'ai entendu au poste que les éleveurs mettaient leurs vaches au salon...

Mais non non non, Gaïa aura beau meugler à tue tête,  jamais elle ne dormira sur le canapé !

(en passant : nous avons perdu notre joli bœuf la semaine dernière, il est mort étranglé avec le collier que nous lui avions mis pour le manipuler plus facilement...Il a donc rejoint le paradis des bœufs ou l'attendaient-nous a-t-on dit- de vertes prairies et de beaux champs de blé...)
Et parce que ce bœuf était gourmand, il aurait aimé les légumes du panier de cette semaine :
pommes de terre, carottes, poireaux, céléris rave, choux (et probablement mâche, si, si !)

Plus que quelques minutes pour vous dire
-que les semis se poursuivent : deuxième tournée de...choux (!), salades, tomates, oignons
-que Gregory, adhérent à l'amap de st michel, est sélectionné pour représenter la France aux 7ièmes jeux de la francophonie dans la catégorie "création numérique" , vous pouvez prendre connaissance de son projet et l'aider en lisant et diffusant ceci http://www.kisskissbankbank.com/plebiscite

voilà, je crois que ce sera tout...
a vendredi !
Isabelle

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 11:52

Le ciel était bleu comme une voiture.
Après que Damien lui eut expliqué la démarche à suivre,


 le chat se fit faire un long massage canin, le fameux "palper-rouler", car il sentait bien quelques bourrelets le gêner par ci par là, conséquence d'un hiver où la chasse à la croquette avait été bonne.


Cela lui procura le plus grand bien, la séance photo pouvait alors commencer.


C'était  une présentation de la tendance fourrure qui devait faire fureur l'hiver prochain. Ou  ces jours ci, je sais plus bien, vu que les températures s'amusent à faire du yoyo et que là, elles vont descendre de plus en plus bas.

C'est dommage, nous on s'était bien habitué au ciel bleu comme une voiture, il suffisait de fermer les yeux pour s'imaginer sur une île où nous passerions le temps à bronzer et à bronzer, voir à bronzer encore un peu si nous avions cinq minutes à perdre.





Mais voilà c'est l'hiver, et c'est l'hiver aussi pour les légumes du panier que vous retrouverez cette semaine : carottes, betteraves, poireaux, choux, oignons (et mâche si le temps le permet)

Vous vous consolerez au chaud en regardant le projet d'un photographe londonien dont la série d'aujourd'hui intitulée "Damien et Isabelle sur l'ile patate" fut -et pas qu'un peu- inspirée : the little people project

Et dont le meilleur morceau collant parfaitement avec l'actualité de la viande reste sans conteste celui ci :
Worst Wurst

Plus que quelques minutes pour vous dire qu'aucun animal n' été torturé durant la séance photo, que celles ci n'ont  pas été retouchées (parce qu'y 'en a qui pensent que, mais non non non, je refais ça avec vous sur le toit de la voiture quand vous voulez !)

que nous ne serons pas présents au Salon Respire cette année,

que nous planterons peut-être les oignons la semaine prochaine (mais je renverrai un mail pour ceux qui veulent et peuvent se joindre à nous)

a demain

Isabelle

 

 

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 11:50

On avait pourtant fait tout comme y fallait, en tout cas pareil qu'à la télé. 

Après avoir bouclé le périmètre d'un beau ruban jaune pour ne pas prendre le risque de souiller le lieu du délit, nous avions prélevé des échantillons dans de petites fioles.
Leur contenu avait ensuite été mélangé avec des machins et des trucs, secoué de haut en bas puis de bas en haut, mis à chauffer un certain temps savamment calculé, mais tandis que nous agrémentions nos manipulations de propos sibyllins, le verdict tomba :
nous n'avions aucun indice sur le ou la coupable qui avait sans doute sciemment oublié de fermer le robinet la veille.
Résultat, au petit matin, tandis que comme à notre habitude nous passions saluer chacun de nos légumes bien aimé, nous avions découvert le spectacle suivant :


Des voisins qui passaient par là évoquèrent la rivière qui avait débordé, mais nous savions tous deux qu'il n'en était rien.
Ceci était plutôt le fait (ou le méfait) d'un ou d'une insensible à la splendeur de la délicate crucifère et qui pensait en être définitivement débarrassé en la noyant...

Alors si y'a bien un truc que nous avons retenu de quand nous étions enfants, c'est que comme nous ne tenons pas le coupable, c'est tout le monde qui aura...du chou cette semaine ! (quoi, la semaine dernière aussi ? vous êtes sûr ?)
Vous pourrez le cuisiner avec des pommes de terre, carottes, poireaux, sans doute de la mâche si nous avons le temps d'en cueillir pour tout le monde,et ou du rutabaga ou des oignons (plongée depuis 10 jours dans les factures 2012, je n'ai pas regardé ce qui était prioritaire)


Avant de vous quitter, parlons d'un légume dont le semis est de saison : la tomate !
Vous aurez remarqué - ou pas d'ailleurs- que nous n'avons pas fait de sondage concernant les légumes distribués en 2012. Vu comme l'année avait été bonne, nous avons préféré nous abstenir, préférant vous informer au fur et à mesure de nos semis et plantations.

Et voici donc sans plus attendre les variétés de tomates qui devraient se retrouver dans votre panier dans un laps de temps très très très court si on se réfère à l'échelle de l'évolution :

estiva (la ronde rouge classique qui se conserve  (normale, c'est une variété hybride)
brandywine (gros fruit rose, chair fondante)
black prince (rouge brun, chair fondante)
orange banana (faite il y a deux ans, allongée, idéale pour sauce)
et nos stars  :
Ananas (faite en 2009 et 2011)(une tomate magnifique et fragile)
Evergreen (la verte de 2012) ( matelasser bien vos fesses pour ne pas avoir trop mal : elle est à tomber par terre)
Téton de vénus (la rouge en forme de goutte (ou de ce que vous voudrez) de l'année dernière)
Cornue des Andes( délicate à faire mais l'année dernière elle avait très bien marché, alors...)
et je crois que nous avons des graines de "rose de bern" et de "poivron jaune" (bien que j'aie un doute sur la variété)

Ça sent la chaleur, le soleil et la fin du chou, non ?

Si ça ne suffit pas et que vous avez toujours un peu froid, courez (déjà ça vous réchauffera) voir les Fusebreakers en concert



(plus d'infos et des morceaux à écouter là : http://fusebreakers.hautetfort.com/)



Et parce que c'est bientôt la st Valentin et qu'avant même de finir dans votre panier nos légumes vous aiment déjà :



Isabelle

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 19:41
Il y a quelques années de ça, j'étais allée en stage chez Maud et Bruno qui élevaient des vaches laitières dans l'Orne.
Entre deux palpations de pis, tandis que nous parlions de choses et d'autres, je réussis à les convaincre que les vaches c'était dépassé et bien trop contraignant, qu'avec les légumes on pouvait drôlement bien gagner sa vie rien qu'en les regardant pousser, le risque majeur du maraîcher étant d'attraper une tendinite au niveau des pouces à force de se les tourner.
Et parce qu'ils ne me connaissaient pas depuis longtemps et que j'avais dit ça d'un air ingénu, ils m'ont crue.
A peine ai-je eu le dos tourné qu'ils ont revendu la baraque, ont chargé les gamins dans le coffre, ont bien calé les chiens sur les sièges à l'arrière, et ont pris la route avec dans les yeux leur rêve de fortune, se promettant mutuellement de ne  poser pied à terre que lorsque la mer serait en vue.

Ils ne se trouvaient qu'à quelques encablures de la plage lorsque chiens et enfants se sont mis à trépigner, demandant à sortir pour se dégourdir les pattes et pour une pause bien naturelle. Et comme le terrain qui se trouvait devant eux semblait leur tendre les bras, ils ont dit "ce sera là".

Tout s'était donc déroulé comme prévu.
Sauf que quelques mois plus tard, sans bien comprendre si cela venait du terrain, des semences, de la lune ou de quelque geste qu'ils n'auraient pas fait comme il fallait, ils ont du se rendre  à l'évidence :
les légumes n'avaient su ni se semer, ni s'entretenir, ni se récolter tout seuls.
Ils allaient donc devoir dire adieu aux longues après midis de farniente allongés sur le sable et retrousser leurs manches s'ils voulaient que des légumes sortent de terre.

Depuis ce jour, de temps en temps, ils passent nous voir.
Pour comprendre.
Parce que je n'ai pas encore osé leur dire que je leur avait menti, de peur qu'il se fâchent, et moi j'aime bien partager les rares moments où l'on se voit.
Dans ces moments là, et même s'il fait un vent à faire détirebouchonner la queue des cochons comme c'était le cas samedi (synonyme pour nous d'un temps à ne pas mettre un maraîcher dehors), ils chaussent leurs jolies bottes pour ne pas salir le terrain avec leurs chaussures de ville



Et on fait un petit tour des champs pour voir comment les légumes poussent tout seuls ici


Ils tâtent, jaugent, questionnent, nous envient sans doute un peu. On parle du printemps à venir (et qui va venir bientôt c'est sûr) et  de ce que l'on vous mettra alors dans les paniers.



On se dit que ça vous changera des pommes de terre, carottes, poireaux, choux et betteraves que vous aurez cette semaine et que vous pourrez adresser un adieu ému aux soupes d'hiver



Ce jour là, c'est sûr, des étoiles brilleront dans vos yeux et de la salive percera imperceptiblement de vos lèvres béates...

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Je m'excuse d'avoir été un peu longue mais je me devais de faire un petit clin d'œil amical et malicieux à Maud et Bruno dont je lis chaque semaine les bonheurs et les difficultés, je m'aperçois alors que nous ne sommes pas seuls à trimer comme des bêtes en maudissant le ciel de ne pas toujours aller dans not'sens et que malgré tout refleurit à chaque printemps l'espoir radieux et un peu fou d'une année abondante et pas trop difficile. (leur site :http://www.leslegumessurlaure.fr)

a vendredi
isabelle

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 20:27

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 10:16

C'est parfois aussi des réunions (mais de moins en moins souvent !)
Ci dessus, c'était l'une des premières réunions de l'amap de Saint Michel,  il y a 4 ans et demi.

Depuis, c'est plutôt des moments de détente conviviale
 où chacun apporte quelque chose à partager avec les autres

et où les enfants s'amusent entre eux



Parce que l'amap, c'est aussi le lien entre nous,
Car la société est telle que nous la construisons
Nous avons tous un pouvoir bien plus grand que celui de notre bulletin de vote...
Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 13:44

http://farm9.staticflickr.com/8061/8280948094_c29e5c1747.jpg

(Epinards)

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 14:57

Le contrat pour l'année 2013 est disponible :  CONTRAT 2013    et   TARIFS 2013

 

Bonnes Fêtes de fin d'année

sans pesticides, ni engrais chimiques.


http://lagranderiviere.blogspot.fr/

 

http://leslegumesdelagranderiviere.blogspot.fr/

 

N'hésitez-pas à nous contacter pour plus d'informations.

Venez aussi voir directement à la ferme  (il est préférable de prévenir de votre venue)

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 22:02

Une AMAP est une Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysane.

C'est un partenariat de proximité entre un groupe de consommateurs et une ferme locale, basé sur un système de distribution de « paniers » composés des produits de la ferme. C’est un contrat solidaire, basé sur un engagement financier des consommateurs, qui payent à l’avance la totalité de leur consommation sur une période définie par le type de production et le lieu géographique. Ce système fonctionne donc sur le principe de la confiance et de la responsabilisation du consommateur.

L'AMAP "La Grande Rivière" à Saint-Michel de Chavaignes (Sarthe) est un partenariat entre Damien FIHEY
- Isabelle Perry, les maraîchers partenaires, et une vingtaine d'adhérents et quelques sympatisants...

Chaque semaine un "panier" est constitué de produits de qualité, frais et de saison.

Des permanences de distribution et de présence sur la ferme ont été planifiées.

La distribution a lieu le vendredi soir de 18h30 à 19h.

Venez nous rencontrer... situation géographique

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article