Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 19:05
..2013 !

 


Oui, il faisait froid...Capucine avait encore son poil d'hiver, et Damien, sa cagoule !



Vous verrez peut-être les photos de cette semaine en 2015 (parce que là, c'est la course : le printemps s'annonce, le soleil flamboie, les premières tomates vont être bonnes à être repiquées en godets...)

En attendant, profitons des légumes d'hiver (parce qu'un jour y'en aura plus !)
pour cette semaine :
rutabagas, panais, pommes de terre, persil, probablement bettes ou épinards (les rescapés de la dernière fois)
(comme d'habitude, selon le décret relatif aux secrétariats généraux pour l'administration du ministère de l'intérieur et modifiant diverses dispositions du code de la défense et du code de la sécurité intérieure, le contenu du panier peut être soumis arbitrairement à des changements)

 

A vendredi

 

isabelle

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 16:40


Vous vous souvenez des petits pois l'année dernière ?
Non ?
Vous êtes sûr ?
Parce que nous, si.
Comme chaque année, nous avions acheté les graines, nous les avons semées, arrosées, bichonnées, dorlotées, cajolées, veillant sur elles comme si le sort de l'année en dépendait. Nous avions même -et pour la première fois- pris le temps de tendre des filets à ramer afin qu'ils s'y agrippent et que la récolte soit plus facile...
En vain.
Du haut de leur 20 cm, les petits pois refusèrent tout net d'aller de l'avant, mus par je ne sais quelle force les enjoignant à rester immobiles, anéantissant tout espoir de récolte  pour vos paniers...

Alors cette année, on a mis toutes les chances de not'côté !

On a regardé la lune et les astres, et on a profité de la plus belle journée de février (en même temps, y'en n'a pas eu beaucoup, de belles journées en février...) pour mettre les graines en terre.



Et parce qu'il ne suffit pas de semer pour que ça pousse, nous savions qu'il nous faudrait ensuite les bichonner, les dorloter, les cajoler, bref en prendre soin comme si le sort de l'année en dépendait !
Bon. Quand Capucine s'est mise en tête de rester là, sans bouger d'un poil, la truffe pointée vers la ligne de semis, s'imaginant sans doute que cela allait suffire à assurer la levée, je me suis demandée si elle n' en faisait quand même pas un peu trop.



Mais comme elle ne répondait pas à mes injonctions répétées à rentrer nous mettre les pattes au sec, et ne pouvant me résoudre à la laisser seule en plein champ, je me suis assise auprès d'elle et ensemble nous veillâmes à ce que nul rongeur se vienne renifler la douce odeur du petit pois fraîchement semé.



Et ça, c'était lundi.
Une pensée me traversa pour toutes celles et ceux qui étaient à travailler derrière un bureau ou sur une chaine d'usine.
Capucine eut sans doute la même pensée que moi, parce qu'elle se retourna et qu'on pouvait voir dans ses yeux tout le bonheur d'être là, sous un premier soleil de printemps.



Je me suis dit aussi que c'était quand même drôlement bien, les buttes.
 Non seulement parce qu'on peut s'y assoir en gardant les fesses (presque) au sec, mais également parce que si nous ne les avions pas eues, nous serions en train de nous inquiéter de la pluie qui n'en finit pas* et qui interdit d'aller dans les champs avec un tracteur et que sans elles, les petits pois attendraient encore enfermés au fond du placard**...

Bref, voilà de quoi vous faire patienter jusque juin, parce qu'en attendant, nous sommes toujours dans les légumes d'hiver !

Pour cette semaine :
pommes de terre (comme la semaine dernière)
carottes
poireaux
choux
Radis noir
mâche

Bien entendu, comme chaque semaine et comme vous le savez désormais, selon les résultats de la ligue des champions, le contenu du panier peut être amené à subir quelques modifications.


Isabelle



*
En même temps, 'faudra quand même que la pluie s'arrête un jour, parce que nous avons confié à Blanchette le soin de nettoyer une belle parcelle où les buttes seront à refaire, et on aimerait bien que le terrain ait séché entre temps !
 


**Et bien entendu, les petits pois devront encore traverser de longues semaines et affronter de nombreux dangers (les rongeurs, les oiseaux, les forces obscures pouvant inciter à l'immobilisme) avant que nous sachions si le pois pèsera dans la balance, mais au moins, le semis est fait !)






Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 11:07

 

Vendredi 14 février
Osez déclarer votre flemme !



Pour cela, il y aura des pommes de terre, des scorsonères (pour la dernière fois de la saison), des betteraves, des carottes, du radis Daïkon, peut-être de la mâche.
Les récoltes ne commençant que cet après midi, le contenu peut être amené à subir quelques modifications !


Avant de vous laisser, suite  du coup de vent de la semaine dernière :






Cela aurait pu être pire alors estimons nous heureux de n'avoir qu'une seule bâche à changer et qu'il ne fasse pas froid ! (En plus, pas besoin de nous occuper de l'irrigation !)

A vendredi
isabelle
Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 15:03

L'hiver, c'est souvent le meilleur moment pour refaire les chemins, planifier l'année qui vient et inviter les collègues à faire des trous dans les buttes...







Malheureusement, nous ne sommes pas parvenus à leur faire faire les récoltes pour cette semaine, c'est donc en affrontant le vent et sous un ciel gris mais lumineux que nous préparerons pour vous :
des pommes de terre
des carottes
des scorsonères
du panais
du navet noir (à ne pas confondre avec le radis noir !)


Bien entendu, vous le savez désormais, selon comment évolue l'indice FTSE-100 à la clôture de la bourse de Londres, la composition du panier peut être amené à subir quelques modifications.

a vendredi !
isabelle

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 20:42

Il aurait pu se contenter d'être dur de la feuille.

Mais non.

Môooonsieur avait voulu faire dans le grandiose, dans le grandiloquent, dans l'inoubliable : il était moche, voire même si j'osais, (mais allez quoi, osons, osons)...désespérément laid.

Alors je sais bien qu'à l'annonce de sa décapitation aussi soudaine que définitive, certains vont encore nous accuser de délit de sale feuille, mais là, que voulez vous, nous ne pouvions tout de même pas prendre le risque que le mildiou se propage ! (Il faut ainsi savoir faire des coupes franches à certains endroits pour garantir la croissance du reste (tiens...j'aurais été bonne pour écrire des discours de politique économique, moi))

 

Alors voilà, il y aura donc juste une cueillette d'épinards pour les deux amap qui n'en n'ont pas eu la semaine dernière (Les Croqueurs de légumes et Parigné)* : on coupe ce qui est bon, et on enlève tout le reste...

 

Les deux autres amaps auront du poireau à la place !

Avec ça :

des carottes

du choux chou

des pommes de terre

du céléri rave

 

Pour la petite histoire : nous allons ressemer des épinards (ce que nous ne faisons pas d'habitude, car les récoltes sont habituellement honorables).  La conséquence, c'est qu'ils ne seront pas prêts avant  mai..à moins bien sûr qu'ils ne montent à graine (le risque au printemps) et si c'est le cas, nous n'en ferons là non plus pas un fromage, mais une tarte, au moins une,espérons le !

 

A vendredi

isabelle

 

*comme ils ne sont pas dans la pleine expression de leur potentiel foliaire, ce ne sera pas une quantité énorme d'épinards... Heureusement, ils ne contiennent pas beaucoup d'eau donc vous pouvez juste les cuire à peine quelques secondes et hop, voilà de quoi faire une tarte !)

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 12:09
Plongée dans les chiffres (de la compta 2013), je n'ai pas trouvé beaucoup de mots pour cette semaine.

Alors juste quelques images des champs, pour vous mettre un peu dans l'ambiance de ce doux début d'année humide (pour mémoire, en 2012, c'était un peu la même chose. Et mi février, il faisait...-18 °C  ici !)


















 vos légumes de cette semaine :
pommes de terre
choux (ils s'abiment un peu, du coup, on augmente la fréquence)
carottes,
betteraves
radis noirs
et normalement épinards

Le temps m'étant compté, je vous laisse sans attendre et vous dit "à vendredi" !
isabelle

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 16:01

J'me rappelle...

Elle avait  de graaaaaaaands yeux !
Des yeux couleur gris bleu,
des yeux de saison en somme,
Elle, elle voulait  juste laisser une trace
même petite, même infime,
Alors elle arpentait le monde en ondulant son corps,
et ce qui est sûr
c'est qu'elle ne laissait personne indifférent.
Oui, je me souviens bien,
 elle avait vraiment de graaaaaaaands yeux !
Des yeux couleur gris bleu,

La limace

 

Mais qu'est-ce qui lui à pris de se faire écraser sous ma godasse ?

isabelle,
maraîchère et poète à 16 heures (mais  à 16 heures seulement)


Allez, rassurez vous, la godasse -craignant sans doute une mise  à pied- prit toutes les précautions nécessaires pour que la limace sorte indemne de ce mauvais pas.
Par contre, parce ce qu'un soupir de soulagement nous fit fermer les yeux une seconde, nous ne pûmes empêcher  la dite limace d'aller se loger dans les légumes que nous préparions pour vous !
Alors sera-t-elle dans
les panais ?
Les choux ?
Les pommes de terre ?
Les carottes ?
Les poireaux?
(et selon récolte et stock (et donc pas dans tous les paniers): les oignons ou salade ou navets ?)
(bien entendu, selon l'appétit de la belle limace, le contenu du panier peut subir quelques modifications)

Et surtout,
qui ?
mais qui ?
Lequel d'entre vous regardera-t-elle, la limace,
de ses graaaaaaaands yeux couleur gris bleu ?
(limace aux yeux gris bleus  authentique et authentifiée comme telle, qui vivait cachée derrière un panneau d'isolant dans une des pièces de la maison...)


Brrrrrrrrrrrrrr...Rien que d'y penser, j'en grelotte d'effroi.
Pas vous ?
A vendredi

isabelle

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 13:06
Elle leva le groin au ciel.
Haut.
Bien haut.
Si haut qu'elle put humer la délicate odeur de salade se dégageant de la serre toute proche.

 
(les salades, hummmmm)
Alors parce que cela sentait fort bon,
ou parce qu'elle se sentait être à la veille d'un événement important (nous étions alors le 23 décembre),
ou tout simplement  parce qu'il n'y avait pas d'électricité dans son parc,
Rouquette décida d'aller sur le champs vérifier si les salades étaient aussi goûtues que ne le promettait leur parfum !
 
Parce qu'elle a le palais fin et délicat, elle les croqua toutes, et si elle ne s'attarda sur aucune d'entre elles, elle en mangea  toutefois suffisamment pour que de chaque salade il ne reste qu'un moignon informe et peu ragoûtant.

(les salades après...)
                       
« Fut elle au moins châtiée pour cela ? » me demanderez vous, furieux de vous amputer de la verdure du panier,
Eh bien non, je ne le pus point, car  le lendemain, nuit du 24  décembre, Rouquette avait donné naissance  à une bande de joyeux porcelets !
 

 
(oui, ils sont mignons tout plein mais, je ne sais pas pourquoi, je sens que celui ci va être une vraie langue de vipère)(photo obtenue sans manipulation génétique)
 
Des porcelets dont on pourra dire sans conteste qu'"ils ne sont pas nés de la dernière truie", puisqu'il nous reste encore à ce jour deux représentantes de la gent porcine, Rouquette donc, et Blanchette

 

qui dans son jeune temps avait elle aussi défrayé la chronique par ses sorties mémorables (clic sur Blanchette et laisse toi propulser dans cet espace temporel improbable et qui fut pourtant le notre en cette fin 2012)
 
Bien entendu, à ce moment du récit où l'annonce de la composition du panier approche à grands pas, vous vous demandez toujours pourquoi il est parfois préférable d'être née cochonne que chienne.

Eh bien tout simplement parce qu'ayant voulu goûter elle aussi aux joies des sorties dans la campagne humide, Picouette notre jeune chienne a cru dans son élan de folle jeunesse pouvoir traverser la route avant que le gros camion n'arrive à sa hauteur, et comme elle avait mal évalué les distances, elles s'est trompée.

De là à penser que Capucine, la vieille chienne, a pu la pousser à traverser la route sans regarder ni à gauche ni à droite, il n'y a qu'un pas que nous avons franchit depuis longtemps puisque ça fait déjà le troisième chien que nous perdons ainsi : ils partent en balade et Capucine revient, seule.
 
Connaissant cela et ne doutant plus de ses pouvoirs surnaturels, vous comprendrez fort bien que je me garde de dire du mal de Capucine dont la beauté n'a d'égale que la perfide habileté à provoquer la disparition de ceux qui se mettent en travers de son chemin.
 
(excusez ma légèreté, mais en fait, au delà de la tristesse et du coté désagréable d'un tel événement, ça nous enlève une sacrée épine du pied : lorsqu'elle  est seule, Capucine ne bouge plus que du canapé à la fenêtre, parfois juste du canapé au lit, et parfois même du lit au lit,,,plus besoin de se demander où sont passées les chiennes et si elles ne sont pas en train de faire quelques bêtises...)
 
Alors voilà, Capucine a gagné : elle sera désormais la seule chienne de la ferme jusqu'à la fin de ses jours,
Nous aidera-t-elle pour autant cette semaine à préparer  les pommes de terres, les carottes, les céléris raves, les oignons, les poireaux et parce que Rouquette a eu la délicatesse de vous en laisser, la salade ?
 
Hum...je sais pas pourquoi, mais là j'ai un doute.

A demain
isabelle

 
 Une prochaine fois peut-être, je vous conterai l'histoire de la truie qui racontait à qui voulait l'entendre qu'il suffisait de l'embrasser pour qu'aussitôt elle se transforme en princesse....Mais ça se sera pour une prochaine fois. Peut-être...
Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 19:19






La lecture de la semaine :
Oubliez les légumes, c'est l'hiver ! (le blog de Guillaume Long)

Avant de vous laisser : Voici une photo issue d'une expo photo :  http://www.deslegumesetdeshommes.fr/fr/

(faire afficher les images  si ce n'est déjà fait)


Voici Alain Passard qui brandit des salsifis à bout de bras (et même à bout de doigts devrais-je dire !): il n'a pas l'air plus rassuré que moi avec les scorsonères ! (comme quoi mes cauchemars ne sont peut-être pas tout à fait dénués de fondement, hein ?!)

à vendredi !

 

Isabelle

Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 13:57
15 jours.
Nous serons 15 jours sans nous revoir.
Sans doute cela sera-t-il amplement  suffisant pour nous remettre de l'épisode des scorsonères...

 (Déjà, je fais de moins en moins de cauchemars, mais encore un peu tout de même)
 
Qui sait ? Sans doute envisagerons-nous même de vous en redonner dans les paniers début janvier ?
Qui sait encore ? Peut-être même envisagerons-nous d'en cultiver à nouveau l'an prochain parce qu'après tout, à bien y réfléchir, si la récolte est longue, y'a pire (la mâche par exemple !) ?

 En attendant, parce que les journées sont courtes et que cette semaine c'est un panier et demi, vite vite vite, les légumes de vendredi :
Pommes de terre
Carottes
Céleris raves
Topinambours
Laitues
Oignons
Panais

(Bien entendu, comme d'habitude, en fonction  de la force du vent et du coefficient de marée, cette liste peut être amenée à subir quelques modifications).

Nous souhaitons de Joyeuses fêtes de fin d'année à ceux que nous ne verrons pas ou à qui nous n'aurons pas le temps de le dire !

Ça me fait penser (et après promis, je vous laisse mais je dis ça surtout pour les nouveaux) que nous entamons la période la moins drôle des paniers d'amap avec les mêmes légumes qui vont revenir régulièrement et qui vous feront peut-être douter du bien fondé de votre engagement auprès de nous…
Ne vous inquiétez pas et ne fuyez pas ! C'est un sentiment partagé par tous les adhérents au moins une fois dans leur vie d'amapiens !

http://long.blog.lemonde.fr/2011/07/16/un-nouvel-ami-6/

Et puis, croyez-moi ou pas, nous n'avons jamais été aussi prêts des prochaines tomates...
 

A vendredi
Isabelle
Repost 0
Published by AMAP La Grande Rivière
commenter cet article